Nouvelle passe d’armes entre MR et CDH !

Publié le samedi 14 février 2015

Comment relancer le centre d’Aywaille ?

Ce conseil communal a été le témoin d’une véritable bataille rangée entre MR et CDH. Pendant 1 heure et demie, les deux formations se sont affrontées à coup d’arguments et de contre-arguments un peu stériles. La cause de ces joutes verbales ? Une motion que le CDH a déposée pour redévelopper le commerce du centre d’Aywaille qui objectivement ne se porte pas au mieux. La motion du CDH décrivait de façon sans doute un peu trop détaillée ce qu’il faut faire pour redynamiser le centre d’Aywaille. Le MR a répondu point par point en expliquant qu’il a déjà mis en œuvre la grande majorité des pistes proposées par le CDH et que les autres n’ont pas été développées parce qu’elles ne valent pas la peine qu’on s’y attarde. De notre point de vue, il s’agissait là d’un débat un peu vain et stérile qui montre clairement à quel point les tensions sont encore vives entre les deux partenaires de l’ancienne Majorité communale (MR et CDH).

Au-delà de ces batailles de chiffonniers, reste le fond du dossier. Que faire pour permettre le développement d’une activité commerciale de proximité au centre d’Aywaille ? La motion du CDH a le mérite d’exister et de proposer des pistes concrètes. Toutefois, nous pensons qu’elle va trop vite en besogne. Certes, la motion propose de rassembler une conférence des acteurs du commerce aqualien pour envisager l’avenir mais elle avance aussi, comme si cette conférence n’était pas vraiment nécessaire, une série d’actions concrètes et parfois coûteuses comme l’engagement d’un manager de centre ville. De son côté, le MR se retranche derrière une étude sur le commerce du centre-ville tout en s’obstinant à autoriser de nouvelles implantations commerciales entre Aywaille et Remouchamps. De ce fait, la Majorité continue à déplacer le centre de gravité de la vie aqualienne vers une sortie d’autoroute et ses espaces de parking au profit des magasins qui y sont installés mais clairement au détriment du centre d’Aywaille. De notre point de vue, il est urgent de rassembler une vraie Table Ronde qui ne se limiterait pas à la question du commerce mais qui aurait une portée bien plus large. Elle serait chargée de répondre aux questions suivantes :

  • Quel développement voulons-nous pour notre commune ?
  • Quels sont les atouts et les faiblesses de la commune dans un monde où le commerce, le tourisme évoluent rapidement ?
  • Quelle est l’identité de notre commune sur laquelle on pourrait bâtir un projet économique fort ?
  • Aywaille est-elle une commune rurale, privilégiant la nature, son patrimoine historique, ses légendes ?
  • Cherche-t-elle à attirer les habitants les plus aisés de la région liégeoise ?
  • Veut-elle développer les productions locales (circuits courts, fermes bio,...) ?

A toutes ces questions, nous n’avons jamais eu de réponses. En fait, tout se passe comme si la Majorité ne savait pas ce qu’elle veut faire d’Aywaille. Et comme le dit le proverbe : "il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va".