Quelques réflexions écologistes sur le budget 2013

Publié le lundi 7 octobre 2013

Après la présentation du budget 2013, nous avons demandé une analyse détaillée des dépenses énergétiques communales de ces dernières années. Nous avons ainsi pu mettre en évidence que près de la moitié de la facture énergétique communale est liée à l’éclairage public ! Ce poste a entraîné une dépense de 161 342 euros en 2012. A titre de comparaison, les dépenses d’énergie totale se sont élevées à 358 899 euros. Par ailleurs, l’Echevin des finances et la Secrétaire communale précisaient dans leurs conclusions du rapport de la Commission budgétaire que le budget 2013 a été bouclé difficilement entre autre à cause de l’augmentation du prix des énergies. L’équilibre du budget ordinaire n’a alors été atteint que grâce à un prélèvement de 132 830 euros sur le fonds de réserve.

Nous sommes conscients de la difficulté de boucler un budget communal par ces temps de restriction budgétaire. Nous pensons donc que l’ensemble des postes doivent être analysés avec attention pour essayer de faire ‘mieux avec moins de moyens’, partout où c’est possible. Comme écologistes, nous pensons qu’il est prioritaire de réduire nos consommations énergétiques et donc les factures qui y sont liées. Le climat de la planète et les finances communales s’en porteront d’autant mieux.

A la vue de ces chiffres, nous pensons qu’il est urgent de mettre en place une politique énergétique ambitieuse qui s’intéresse tant aux moyens de produire de l’énergie renouvelable sur le territoire d’Aywaille qu’à ceux qui permettront de réduire les consommations énergétiques. Nous avons ainsi appris via le site internet de l’Union des Villes et Communes de Wallonie que « la Wallonie a adopté récemment un nouveau dispositif de financement pour accélérer le remplacement des quelques 63.000 armatures d’éclairage public équipées de lampes à vapeur de mercure haute pression. Le mécanisme proposé assure une neutralité budgétaire pour les communes  ». Nous appelons donc la Majorité à examiner ce dispositif pour en tirer le meilleur parti tout en optimisant l’efficacité de l’éclairage public. Celui-ci sert en effet en grande partie à éclairer le ciel nocturne en nous privant tous du spectacle majestueux de la voie lactée. Pourtant des solutions modernes permettent de concentrer l’éclairage vers le sol là où la lumière est nécessaire, comme c’est déjà le cas pour certains passages piétons. Nous avons aussi noté qu’une provision de 30 000 euros a été inscrite au budget 2013 pour l’achat et le placement de panneaux photovoltaïques. Cet objectif de production d’énergie renouvelable peut nous réjouir mais il faudrait prendre le temps de la réflexion avec l’ensemble des habitants intéressés. On pourrait alors savoir si ces montants ne seraient pas mieux utilisés pour soutenir le développement de coopératives citoyennes de production d’énergie renouvelable.

L’énergie est un des enjeux majeurs auxquels nos sociétés sont confrontées, les Communes ont un rôle majeur à jouer dans la transition vers une société durable et nous appelons la Majorité à engager Aywaille dans cette voie en concertation avec les citoyens intéressés par ce sujet.