Toujours plus de contrôle, toujours moins d’autonomie !

Publié le dimanche 2 octobre 2016

Géolocalisation : Toujours plus de contrôle, toujours moins d’autonomie !

Lors du Conseil communal du 23 juin 2016, la Majorité avait fait voter l’installation d’un système de géolocalisation dans les véhicules communaux. Lors de la séance de ce 28 septembre, une modification du règlement de travail a dû être votée en conséquence. L’objectif de ce dispositif est, paraît-il, de professionnaliser la gestion des ouvriers communaux. Pourtant quand on lit la modification du règlement de travail, on ne peut qu’être frappé par le caractère répressif de ce nouveau dispositif. En effet, on y apprend qu’il répond aux objectifs suivants :

  • Gestion de la flotte des véhicules,..., suivi des temps de parcours et d’arrêt ;
  • vérification du respect des consignes de travail ;
  • prévention et répression des faits illicites et lutte contre les pratiques contraires.

Comme écologistes, nous ne pouvons donc qu’être opposés à un tel système qui vise toujours plus de contrôle et toujours moins d’autonomie et de responsabilisation des travailleurs. Croit-on vraiment que c’est en surveillant les moindres faits et gestes des travailleurs qu’on leur permet de s’épanouir et de donner le meilleur d’eux-mêmes dans le travail ? Plutôt que cette politique de répression et de ’flicage’ dans laquelle la Majorité s’engouffre, nous pensons qu’il faut miser sur une vraie politique de gestion des ressources humaines et de motivation des travailleurs. L’intelligence des travailleurs, leur volonté de s’impliquer dans un travail bien fait, c’est cela qui peut rendre une équipe performante et efficace. Ces tentatives de contrôle de nos moindres faits et gestes ne sont que l’aveu d’un échec de la gestion d’un personnel démotivé. La société actuelle qui adore les gadgets technologiques de plus en plus plus intrusifs (caméra de sécurité à tous les coins de rues, puces dans les véhicules,...) nous rapprochent décidément du cauchemar de Big Brother dénoncé par George Orwel dans son terrifiant roman 1984.

George Orwell nous avait prévenu. Big Brother is watching you !

George Orwell nous avait prévenu : Big Brother is watching you !

Une occasion de créer un logement social

Lors du Conseil, nous avons aussi été amené à voter le rachat par la Commune d’une petite maison située rue de Septroux, 34. Les documents que nous avons pu consulter, explique que ce rachat puis l’abattage d’une partie de l’immeuble permettra au bus d’accéder à la gare par la rue de Septroux en cas de déviation tout en gardant une partie de l’immeuble. De notre point de vue, une si faible motivation ne peut pas justifier une dépense de plus de 100 000 euros dans l’état actuel des finances communales.

Nous pensons que cet achat n’aura du sens que s’il s’inscrit dans un projet de mobilité plus global et si la partie du bâtiment qui sera conservée pourra devenir un logement social de plus dans notre commune qui en manque cruellement. Suite à notre interpellation, la Majorité nous a précisé que c’était bien là son intention. Qui vivra verra.