Ceux qui ont vu le film ‘Demain’ se rappelleront de Rob Hopkins expliquant l’intérêt de développer des monnaies complémentaires à l’euro. On se souvient de ses fameux billets de 21 livres! En région liégeoise, le Val’Heureux, une monnaie citoyenne qui a pour objectif d’encourager l’économie locale et durable. Le Val’Heureux est un outil de transition économique. En Ourthe-Amblève, il est soutenu par plusieurs groupes de citoyens comme à Remouchamps en transition, par exemple. Aujourd’hui, le Val’Heureux peut déjà s’échanger, à Aywaille, dans plusieurs commerces locaux, chez des artisans, des maraîchers, des indépendants qui s’engagent dans une démarche de transition. Cliquez ici pour retrouver la liste complète des endroits où vous pouvez payer en Val’Heureux en Ourthe Amblève.

Pour soutenir concrètement le Val’Heureux et donc une économie durable, locale et non délocalisable, nous proposons que cette monnaie citoyenne puisse être utilisée à l’administration communale dans les services communaux où il est encore possible de payer les services à la population en argent liquide. C’est le cas à la ‘population’ où l’on peut commander une carte d’identité, un permis de conduire,… L’administration communale pourra alors utiliser les Val’Heureux dont elle dispose pour acheter certaines fournitures chez des commerçants locaux qui s’inscrivent dans la démarche.

Une autre façon d’utiliser les Val’Heureux serait de proposer que les jetons de présence des conseillers communaux soient payés, sur base volontaire, dans cette monnaie. Enfin, la version électronique des Val’Heureux est actuellement en préparation. Une fois que celle-ci sera disponible, plus rien ne s’opposera à ce que les citoyens, qui le souhaitent, puissent payer certaines taxes communales (déchets, …) en Val’Heureux.

Si les services de l’administration communale acceptent les Val’Heureux, cela donnera une plus grande confiance des citoyens dans cette monnaie. Cela renforcera également une autre forme d’économie plus locale et plus durable en dehors des circuits des multinationales. Face aux difficultés que traversent de nombreux commerces aqualiens, nous pensons que cette proposition, très concrète, pourra réellement soutenir le développement économique de notre commune.

Share This