Gestion des déchets et cadre éolien

Publié le jeudi 5 décembre 2013

La gestion des déchets en question

Lors du conseil communal du 14 novembre, la question de la gestion des déchets et de son coût a été abordée. Nous avons débattu de la taxe sur la collecte et le traitement des déchets ménagers.

Il faut savoir qu’au nom du principe du coût-vérité, les taxes communales doivent couvrir la totalité des coûts générés par la gestion des déchets. Nous sommes bien entendu d’accord avec ce principe.

Toutefois, nous pensons que la commune d’Aywaille utilise très mal les possibilités techniques offertes par les conteneurs à puce qui collectent les déchets ménagers. En effet, la taxe est censée être progressive. Cela veut dire que celui qui produit peu de déchets devrait être récompensé pour ses efforts.

Mais que constate-t-on ? Que l’on produise peu ou beaucoup de déchets, le montant de la taxe est pratiquement le même. Ainsi par exemple, un isolé paiera 100 euros de taxe annuelle pour se débarrasser de 55 kg de déchets par an. S’il produit 100 kg de déchets, cela lui en coûtera 103 euros, 3 petits euros de plus ! Si par contre, ce même isolé parvient à diviser par deux sa production de déchets pour en revenir à 25 kg par an, cela lui en coûtera toujours 100 euros. Ses efforts ne seront pas récompensés.

Le système mis en place à Aywaille n’incite donc absolument pas à réduire nos quantités de déchets. Nous pensons, qu’il est nécessaire de revoir ce système de tarification pour en faire un vrai outil au service de l’environnement. C’est la raison pour laquelle nous avons voté contre cette taxe lors du Conseil communal.

Ecolo Aywaille soutient le cadre éolien

Malgré ce que les médias ont pu en dire, Ecolo Aywaille reste persuadé que le cadre éolien soumis à l’enquête publique en cette fin d’année est un bon outil. Il permet en effet d’organiser au mieux l’implantation de nouvelles éoliennes sur le territoire des communes wallonnes en évitant une sorte d’anarchie entre les différents promoteurs. Il permet de préserver le cadre de vie et la santé des riverains tout en protégeant au mieux la biodiversité.

L’éolien est une des technologies vertes les plus performantes. Elle réduit effectivement et de façon importante nos émissions de gaz à effet de serre responsables du changement climatique. Contrairement à ce qu’essaie de faire croire Vent de Raison, les éoliennes ne font pas augmenter les émissions de gaz à effet de serre des autres centrales électriques qui alimentent le réseau. Le GIEC recommande d’ailleurs le recours à l’éolien pour lutter contre le changement climatique.

Nous ne pouvons donc pas être d’accord avec la Majorité qui a rejeté le plan. D’autant plus que nous pensons que l’éolien comme d’autres formes d’énergies renouvelables locales peuvent effectivement avoir des retombées économiques favorables pour les communes qui les accueilleront. Le cadre éolien prévoit les prises de participation communale et citoyenne dans des projets éoliens. Dans ces temps de restrictions budgétaires tous azimuts, ces nouvelles sources de financement seront certainement appréciables dans les budgets communaux.