Quand un bourgmestre empêché se remet en selle

Publié le dimanche 31 janvier 2016

Remaniement au sein de la Majorité.

Nous l’avions évoqué dans un récent article, le Collège communal (les échevins et le bourgmestre) a été remanié en ce début d’année. Pour résumer la situation, Laurence Culot n’a plus souhaité être bourgmestre faisant fonction. C’est Thierry Carpentier qui la remplacera à cette place. Comme écologistes, ces changements ne nous posent pas de problèmes et nous pouvons même comprendre qu’il était difficile pour Laurence Culot d’assumer à la fois cette fonction publique et son travail de vétérinaire.

Dans la foulée, Jérôme Bieuvlet a été nommé échevin des finances. Le collège se dote ainsi d’un cinquième échevin alors que toute l’année précédente, il avait fonctionné avec une personne de moins. Même si le Collège est ainsi, de nouveau, constitué du nombre d’échevins autorisé pour Aywaille, ce point nous semble plus problématique. Il intervient en effet quelques semaines seulement après que la Majorité ait décidé de licencier 15 membres de son personnel en charge du nettoyage des écoles communales. Le signal est pour le moins ambigu. La Majorité impose aux travailleurs de se serrer la ceinture mais elle-même ne semble pas se loger à la même enseigne de la rigueur budgétaire.

De plus il faut savoir que Jérôme Bieuvlet est également directeur financier de la Commune de Pepinster. Nous ne mettons pas en doute les qualités professionnelles de ce nouvel échevin mais nous nous interrogeons sur ce cumul de mandat (et de rémunérations). Aura-t-il la disponibilité nécessaire pour veiller correctement au devenir de notre commune ? A cette question, que nous avons posée au Collège, il nous a été répondu que Jérôme Bieuvlet a réduit son temps de travail du côté de Pepinster pour être suffisamment disponible pour notre Commune. Nous prenons acte de cette réponse et nous espérons qu’il en sera bien ainsi.

Enfin, c’est Philippe Dodrimont qui devient président du Conseil communal puisqu’il est par ailleurs parlementaire wallon et ne peut dès lors pas exercer la fonction de bourgmestre (décret wallon sur le cumul des mandats). Celui qui avait juré aux aqualienn(e)s, la main sur le coeur, que ’sa’ commune était sa priorité a pourtant brigué le poste de gouverneur de la Province de Liège. Comme la place lui a finalement échappé, il semble bien que Philippe Dodrimont se repositionne pour briguer une nouvelle fois le maïorat d’Aywaille, tablant sans doute sur l’abrogation du décret sur le cumul que souhaitent le PS, le MR et le CdH.

Comment lutter contre le dumping social ?

A l’instigation des Autorités wallonne, le Conseil s’est aussi prononcé à l’unanimité en faveur d’une charte en matière de lutte contre le dumping social. Nous nous réjouissons de l’adoption d’un tel document qui nous paraît essentiel à un moment où l’on constate partout une volonté de détricoter les règles les plus fondamentales de la protection sociale.

Nous espérons qu’Aywaille passera de la parole aux actes et qu’elle traduira concrètement cette charte dans les cahiers des charges des commandes qu’elle passera à des opérateurs privés. De même, nous appelons de nos voeux la mise en place d’une charte similaire en matière de respect de l’environnement.