Quel est le bilan du licenciement des femmes d’ouvrage ?

Publié le dimanche 4 juin 2017

A l’initiative d’Ecolo, l’ensemble de l’opposition aqualienne a proposé un point complémentaire à l’ordre du jour du Conseil communal pour faire réaliser une évaluation complète de la suppression du service communal d’entretien des écoles et de la crèche. Cette demande a été acceptée à l’unanimité.

Pour rappel, à la fin de l’année 2015, 15 membres du personnel communal en charge de l’entretien des écoles et de la crèche communales ont été licenciés. La raison invoquée pour justifier cette opération était l’économie que celle-ci permettrait de réaliser sur le budget ordinaire de la commune.

Ce licenciement collectif a suscité de très vives réactions du personnel et des différents utilisateurs des écoles. Par ailleurs, une véritable crainte de voir les autorités communales réaliser, à l’avenir, de nouvelles coupes dans les effectifs communaux s’est manifestée ouvertement.

Dans le contexte actuel de remise en question de la légitimité du pouvoir politique, la population est en droit d’attendre du personnel politique qu’il justifie ses choix de façon transparente et qu’il en évalue les conséquences que celles-ci soient directes ou indirectes.

Pour répondre effectivement aux questions que posent ces licenciements, nous avons demandé que cette évaluation comporte les éléments suivants :

  • Une évaluation de l’impact budgétaire réel du licenciement du personnel d’entretien, tenant compte des autres dépenses qui ont été induites par cette mesure à savoir la conclusion d’autres contrats de nettoyage comme l’entretien des vitres, la location et l’entretien de paillasson ou l’achat de matériel (lave-vaisselle, …) ?
  • Une évaluation de l’impact social du licenciement des 15 agents contractuels. Ce volet de l’évaluation devra identifier la situation socio-économique actuelle des agents licenciés en répondant aux questions suivantes : Combien parmi les personnes licenciées ont été engagées par la société choisie par la Commune pour entretenir ses écoles et la crèche ? Combien sont toujours sous contrat actuellement chez ce prestataire de services ?
  • Une évaluation de la qualité du service de nettoyage privatisé. Ce volet de l’évaluation visera à mesurer la satisfaction du personnel enseignant, des associations de parents et des comités de gestion de locaux occupés par les écoles quant à la propreté des locaux suite aux licenciements des 15 agents ? Ce volet de l’évaluation sera réalisé en interrogeant, de manière confidentielle, la direction des écoles concernée et de la crèche, les conseils de participation des écoles et les comités de gestion. De même, il sera demandé aux directions des écoles d’estimer le volume de travail de nettoyage qui doit, dorénavant, être pris en charge par le personnel enseignant au détriment de sa mission pédagogique première ?

Les résultats de ces évaluations sont attendus pour le 30 novembre 2017 au Conseil communal. Nous ne manquerons pas de vous en communiquer les résultats.