Le climat, une urgence mondiale

Cet été, nous avons sans doute ressenti le effets du changement climatique dans nos régions. Une sécheresse prolongée, des journées anormalement chaudes et un monde agricole très inquiet face au manque d’eau. La toute grande majorité des experts l’affirme avec force : nous sommes en train de modifier profondément le climat de notre planète. Face à cette urgence planétaire, les grands leaders mondiaux ont signé, en 2015, l’Accord de Paris. Chaque pays s’y engage à mettre en place des politiques ambitieuses de lutte contre les changements climatiques.

Le vote courageux du Parlement wallon

De son côté, le Parlement de Wallonie a voté, à l’unanimité, une résolution pour une ambitieuse politique énergétique et climatique. Dans ce document, nos parlementaires se sont engagés à ce que la Wallonie réduise ses émissions de gaz à effet de serre de 95% en 2050. Pour arriver à cet objectif climatique, ils ont décidé que 100% de l’énergie consommée dans notre région devra être d’origine renouvelable à cette même date.

Aywaille doit suivre cet exemple

Il faut saluer l’ambition de cette résolution soutenue par tous les partis politiques. Néanmoins, elle ne deviendra une réalité que si tout le monde fait sa part du travail. Les communes doivent donc montrer l’exemple. C’est pourquoi nous proposons que tous les services de l’Administration communale d’Aywaille soient alimentés exclusivement en énergie renouvelable dès 2030. La commune montrera ainsi à tous les habitants qu’il est possible de se passer des énergies fossiles. Forte de cette expérience, elle pourra alors aider tous les habitants d’Aywaille à atteindre cet objectif en 2050.

Quelles actions concrètes?

Comment pourra-t-on atteindre cet objectif?

Il faudra d’abord reprendre le cadastre de tous les bâtiments communaux et planifier, pour les 10 prochaines années, les travaux d’isolation qui permettront de réduire fortement les consommations énergétiques.

Nous voulons aussi que la Commune investisse massivement dans les productions d’énergie renouvelable comme le solaire, l’éolien ou encore la biomasse. Elle dispose, en effet, de nombreuses toitures qui pourraient être couvertes de panneaux solaires. Ces toitures pourraient d’ailleurs être mises à disposition des citoyens pour leur permettre de co-investir dans la production renouvelable. Il existe aussi un projet de mini-réseau de chaleur dans le centre d’Aywaille qui pourrait être alimenté par de la biomasse durable.

N’oublions pas non plus notre potentiel éolien. Aujourd’hui, un projet de construction d’éoliennes existe le long de l’autoroute, à cheval sur les communes d’Aywaille et de Stoumont. La Commune doit le soutenir et y prendre une part financière active, via une coopérative ouverte aux citoyens.

Nous pourrons alors convertir progressivement le parc de véhicules communaux en véhicules électriques alimentés par l’électricité renouvelable produite.

Tous ces projets nécessiteront de l’argent. C’est pourquoi, nous proposons de créer un ‘fonds révolvant’ qui financerait les projets les plus rentables. Les économies d’énergie générées serviraient à rembourser le fonds qui pourrait alors financer de nouveaux projets. Et ainsi de suite jusqu’à devenir 100% renouvelable dès 2030.

Share This