Un riche tissu associatif.

De très nombreuses associations sont actives sur le territoire de la commune. Il y en a vraiment ‘pour tous les goûts’. Des comités de quartier, des initiatives de transition, des associations culturelles, des clubs sportifs, des associations de pensionnés, des comités de quartier,… Elles apportent toutes, chacune à leur manière, des réponses aux problèmes que rencontre notre société. Elles permettent de lutter contre l’isolement, la pauvreté, les difficultés sociales ou personnelles. Certaines d’entre elles sont bien établies et jouissent, heureusement, d’un soutien très utiles des autorités communales. Par contre, nous pensons que le Plan de Cohésion Social (PCS) d’Aywaille ne travaille pas suffisamment en bonne collaboration avec les acteurs locaux. Plutôt que de soutenir les initiatives existantes, il s’appuie beaucoup (trop?) sur la collaboration avec la Province de Liège. De même, nous savons que les nouvelles associations ont parfois bien du mal à démarrer par manque de moyens.

Que faire concrètement?

Nous pensons que la Commune peut faire plus sans pour cela se lancer dans des dépenses importantes. Premièrement, nous voulons que le Plan de Cohésion Social (PCS) d’Aywaille se remette en contact avec toutes les initiatives citoyennes et associatives aqualiennes. Il est important qu’il sache comment l’autorité communale pourrait les aider concrètement. Nous voulons que les nouvelles associations qui se constituent puissent bénéficier d’un local où elles pourraient se réunir gratuitement. Aujourd’hui, à Aywaille, ce n’est pas possible alors que cela ne pose aucun problème à Comblain, Sprimont. De même, la Commune pourrait mettre à disposition, gratuitement, un peu de matériel pour leur permettre de démarrer leurs activités (comme des tonnelles, par exemple).

Photo: rawpixel

 

Share This