Lors du conseil communal de ce 26 mars, nous avons déposé une motion visant à ce que la cohabitation avec le loup se fasse dans de bonnes conditions sur le territoire de notre commune. En effet, après avoir été pourchassé, avoir disparu, l’animal revient naturellement dans nos contrées. En février, il a été observé, sans contestation possible sur le plateau des Hautes Fagnes. Nous pensons qu’il est temps d’informer la population mais aussi les agriculteurs et les chasseurs de l’intérêt du loup en matière de biodiversité et de gestion de la forêt. Sans cela, nous craignons que son arrivée ne suscite des craintes inutiles dans le grand public, chez les agriculteurs. De même, le risque existe que certains chasseurs voient, d’un très mauvais œil, son arrivée, sur leur territoire de chasse, et ne le considèrent que comme un trophée de chasse prestigieux.

Malheureusement, notre motion a été rejetée par la Majorité. Elle l’a renvoyée en commission sans autre précision. Nous avions pourtant accepté une proposition de compromis. L’accueil du loup pouvait se débattre en commission mais il fallait que tous les éléments de notre motion y soient débattus. C’en était déjà trop pour la Majorité, visiblement très irritée par notre vision de la cohabitation des hommes avec la nature.

La note explicative et la proposition de délibération est téléchargeable en suivant ce lien.

 

 

Share This